ZooCam – jeu mobile RA @ Montréal

IMG_35831

 

En association avec Design par Judith Portier, Playmind a développé une application de réalité augmentée pour donner vie aux installations estivales de la rue Guilbault à Montréal. Depuis le 29 mai 2015, les passants et les résidents du boulevard Saint-Laurent peuvent, à l’aide de l’application, aller à la recherche des 6 hippopotames dissimulés dans les structures colorés.

 

IMG_358923

 

Suite…

Nuit Blanche @ Maison du Développement Durable

Nuit_blanche_MDD05

 

La Maison du développement durable participait, pour la première fois, à la Nuit blanche à Montréal du Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE en proposant une expérience unique : des projections sur son mur végétal réalisées par Emmanuel Sévigny de Playmind, spécialiste montréalais de création d’espaces multi-sensoriels et d’environnements interactifs et immersifs.

 

 

 

suite…

Architectophonie @ Quartier des spectacles

Archi_STILL_Biblio1_big

 

ARCHITECTOPHONIE est un parcours urbain dans lequel les participants font l’expérience de l’architecture réactive. Par la magie de la projection vidéo, l’architecture quitte sa posture rigide pour devenir momentanément une structure composée de matériaux souples et sensitifs. Celle-ci est modulée par l’environnement sonore intime du participant. Les sons captés par les lecteurs de musique intelligents (Iphone/Ipad/Ipod) ont une incidence directe sur la trame musicale ainsi que sur la projection architecturale. L’expérience est à la fois intime par le son et grandiose par la mise en abîme du bâtiment en image.

 

Archi_FINAL_ClocherUQAM_big

 

Nous sommes dans le réalisme de la présence, le trompe-l’œil mais aussi, dans l’architecture du vivant qui se transforme et qui réagit au rythme du son de la rue. Les formes du bâtiment bougent et vivent, les surfaces s’effritent. Le passé et le futur se rencontrent et se conjuguent dans la présence du lieu.

 

 

suite…

Les vases Communicants @ ONF-QDS

Vases_montage01

 

Des personnages animés habitent les ombres que font les passants avec leurs mains. Dès qu’une ombre apparait sur la paroi du Pavillon Président-Kennedy, un petit personnage animé y est injecté comme par magie. Au premier abord, les passants sont fascinés par leur interaction avec les personnages. Ces êtres animés sont inspirés par le jeu Danois Limbo, ou bien par les films d’animation d’ombres tel le film Princes et princesses. Les personnages sont ludiques et expressifs, quasi humains. Les ombres des participants- passants sont pour eux des petits univers vitaux qu’ils découvrent.

 

Vases_montage02

 

Lorsque les personnages apparaissent dans une ombre, on les sent excités de découvrir; ils explorent, grimpent, prennent possession du lieu. Ils sont sensibles et réactifs aux transformations et changements de l’ombre. Si celle-ci bouge trop ou disparait, ils s’évanouissent. Si par contre l’ombre s’avère être un lieu stable et viable, tranquillement, ils s’installent et leurs actions feront place à des rêvasseries, des réflexions, parfois enfantines, parfois très matures, sur leur solitude. Les personnages entrent ainsi dans une dimension onirique. Le participant se laisse envoûter par ce rapport qui n’est plus de l’ordre du contrôle interactif. Ces moments de grande poésie visuelle et musicale sont conçus comme des cinématiques qui expriment la solitude des personnages. Ils seront écrits et réalisés par une équipe de créateurs dont Patrick Watson avec qui je collabore depuis plusieurs années déjà. Imaginer la musique de Patrick Watson combinée avec une composition visuelle à l’intérieur des ombres, exprime les pensées du personnage.

 

Le personnage, dans sa solitude, exprimera clairement son désir de rencontre. La quête ultime des participants sera de collaborer entre eux afin de créer un vase communicant entre les deux ombres et, ainsi, devenir les vecteurs de la rencontre de deux personnages animés.

 

À mi-chemin entre le jeu interactif et le cinéma d’animation, cette expérience se veut une réflexion poétique sur la solitude et son rapport à l’autre et à la société.

 

_______________

 

MANDAT : Conception
CLIENT : ONF – QDS

La matrice d’hiver @ Quartier des Spectacles

Matrix_STILL_01

 

Projet finaliste au concours “Créer l’hiver” 2001 du Quartier des spectacles.
Matrice d’hiver est une expérience urbaine inédite qui appelle le visiteur à explorer / jouer / créer. L’installation est composée de projections architecturales, de matrices interactives de jeu et d’un mobilier lumineux.

 

Matrix_Still_06

 

Depuis les rues entourant la place, un mobilier lumineux interpelle les passants qui s’engagent alors sur une promenade architecturale. Ils y découvrent un univers ponctué d’objets luminescents et de quatre matrices interactives, disposées deux à deux.

 

 

suite…